Capoeira

Cour de Capoeira

La capoeira est un mélange d’art martial et de danse, de culture africaine, portugaise et brésilienne. À l’origine réservée aux hommes, elle a été créée il y a quatre siècles par les esclaves africains emmenés au Brésil par les colonisateurs portugais. Transmise clandestinement de génération en génération, elle servait à exprimer la révolte contre les esclavagistes, en même temps qu’elle était un apprentissage de mouvements de combat pour se défendre en cas de besoin. Le tout intégré dans une danse en apparence inoffensive.

Le mot capoeira signifie «herbe coupée» soit le lieu où les esclaves s’y entraînaient. Le Brésil, indépendant en 1822, abolit l’esclavage en 1888, mais la capoeira, vue comme du gangstérisme, ne sera légalisée qu’en 1937. Le président Vargas la popularisera en 1952, en la déclarant «véritable sport national».

Styles et philosophies

La capoeira impose une discipline dans le respect de la hiérarchie, des codes et des maîtres, qui représentent différentes écoles de pensée. Cela a donné lieu à deux branches principales.

Il y a la branche «angola», crée par Mestre Pastinha (1881-1981), attaché aux racines ancestrales d’origine angolaise. Cette branche considère avant tout la capoeira comme une danse.

Il y a aussi la branche «régional», de l’école de Mestre Bimba (1900-1974) qui, grâce à son aspect plus sportif, plus près des arts martiaux, a beaucoup contribué à faire accepter la capoeira et à la populariser.

Il y a une troisième branche, qu’on dit contemporaine, mélange de diverses influences.

 

L’énergie de la “roda”

La capoeira prend la forme d’une ronde, la Roda, formée par les pratiquants. Certains jouent des instruments (berimbau, pandeiro, atabaque) et tous chantent, l’un menant et les autres reprenant le refrain. Au centre du cercle, deux joueurs «s’affrontent» ou «dialoguent», le but est de parvenir à amener son adversaire dans un «piège». Le tout se fait avec beaucoup de jeux de pieds, des positions en équilibre sur les mains et les mouvements divers. Il ne s’agit pas d’écraser son adversaire, mais de créer de beaux jeux avec lui.

Art martial pour les uns, art tout court pour les autres, cette danse guerrière se “joue” en musique, et c’est la créativité des “joueurs” que l’on apprécie, non leur aptitude à donner des coups. Lorsque le jeu est bon, les chants et les claquements de mains se font plus forts, la cadence de la musique s’accélère, les mouvements aussi. L’ambiance chauffe, les joueurs cherchent à en faire plus. Une synergie se créée entre le centre et l’extérieur de la roda.

L’énergie vient de la roda. Les joueurs sont portés par les chants et la musique. L’important est que tous participent : même le nouveau venu peut chanter avec les autres et frapper dans ses mains. Au signal du « Berimbau », chacun peut alors entrer dans le cercle. La règle est de s’interposer nettement entre les deux joueurs présents et de faire face à celui avec qui l’on veut jouer.

 

Notre partenaire : le Grupo Cultura Capoeira

Top Brésil utilise des mouvements de Capoeira dans ses échauffement et pour enrichir ses chorégraphies. L’association Top Brésil ne donne pas de cours de Capoeira, mais pour toutes personnes intéressées à faire des cours de Capoeira, Top Brésil vous conseille le Grupo Cultura Capoeira.

Le Grupo Cultura Capoeira a été créé le 01 Avril 2001 par Marcelo Brandão de Macedo (Gradé Mestre de Capoeira). La branche de Capoeira pratiquée par le Groupe est la Capoeira Arte-Luta, que l’on peut traduire « Art et Lutte », créée par Mestre Zulu.

Les principales subdivisions pédagogiques du Grupo Cultura Capoeira sont décrites par le trinôme Art, Sport et Combat :

L’art symbolise la polyphonie (études des sons, des instruments et des chants), la langue portugaise et enfin les démonstrations (contact avec le public). Le sport est une allusion au développement moteur que l’on doit acquérir pour exécuter les multiples mouvements de Capoeira.

Le combat représente la martialité, un facteur évident que l’on doit acquérir avec le temps et apprendre à maîtriser.

La Capoeira Arte-Luta est un outil important contre la violence sous toutes ses formes en collaborant directement à la construction de notre intelligence.

Aujourd’hui le Grupo Cultura Capoeira propose ses cours de Capoeira à Laval, Fougères, Villaines-la-juhel, Le Mans, Allonnes, Caen, Flers, Evron, Mayenne et Coulaines à plus de 400 affiliés de tout âge. Il propose aussi des stages d’initiation, spectacles et démonstrations.

Vous pouvez retrouver le Groupe sur leur site ou sur Facebook.